A l'ombre du plus vieil arbre de la ville

Je me sentie immensément fragile

Puis cheminant dans les rues

Je perdis mes peurs de vue

Dans les majestueuses impasses

Je sus à l'avenir faire face

Sous la chaleur du soleil

Je colorai mon présent de vermeils

Je respirai mon bonheur d'être ici

Je savourai tout sans soucis

Ce n'était nullement un hasard

Je dégustai l'instant comme un nectar

Je m'imprégnai de merveilles

Créant des souvenirs sans pareils

Mais le temps précieux s'enfuit

Et vite l'heure de partir me nuit.