31 août 2012

Aurélie 4,

Ce qui avait tout d’abord été un contact familier prudent, avait évolué en une amitié proche, pour finalement se changer en quelque chose d’autre, de spécial, qu’elle n’était pas en mesure de nommer avec précision. « Ce doit être le grand amour » disait une chanson populaire – mais le grand amour, qu’est-ce que ça pouvait bien être, sinon un château en Espagne, une illusion pour rêveurs et romantiques. C’était aussi convaincant que de croire à un Dieu qui aimait le monde au point de donner son fils pour lui, et de l’y... [Lire la suite]
Posté par Jean Auel à 16:17 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

29 août 2012

Aurélie 3,

Mais ce ne fut pas le cas. A peine six mois plus tard, elle s’était laissé transporter par un médecin qui, bien que marié, lui avait apporté l’expérience dont elle avait besoin, aussi bien pour garder un secret que concernant les façons d’éviter de tomber enceinte. Elle avait alors considéré l’ensemble avec un certain détachement, un peu comme si elle avait retiré ses lunettes et ne voyait par conséquent pas distinctement ce qui se passait. Aux alentours de Noël, quand elle avait remis ses lunettes, elle avait retrouvé une vision... [Lire la suite]
Posté par Jean Auel à 16:47 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
29 août 2012

Un jour d'été...

A l'ombre du plus vieil arbre de la ville Je me sentie immensément fragile Puis cheminant dans les rues Je perdis mes peurs de vue Dans les majestueuses impasses Je sus à l'avenir faire face Sous la chaleur du soleil Je colorai mon présent de vermeils Je respirai mon bonheur d'être ici Je savourai tout sans soucis Ce n'était nullement un hasard Je dégustai l'instant comme un nectar Je m'imprégnai de merveilles Créant des souvenirs sans pareils Mais le temps précieux s'enfuit Et vite l'heure de partir me nuit.
Posté par toumoi à 14:34 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
29 août 2012

Fin juillet

Après 5 ans enfin Mettre une voix sur un visage Et un visage sur un pseudo Echanger autrement Passer du temps ensemble Matérialiser le lien Constater qu'on s'entend bien Impression de s'être toujours connu Se sentir si familiers Les anges ne passèrent pas Le silence gênant ne fut pas pour nous C'était trop court c'est sur Alors j'attends de vous revoir Jean et Mouette.  
Posté par toumoi à 13:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
27 août 2012

Aurélie 1 & 2,

On était en pleine nuit, en cette fin du mois de mai. Elle était debout sous un vasistas et regardait les étoiles au-dessus d’elle. Elle avait un manteau sur les épaules, comme si elle était sur le départ, mais sous son manteau, elle était nue. Par la fenêtre entrebâillée, elle apercevait vaguement le parfum de l’été, des hibiscus et des roses des jardins les plus proches. Le jour avait commencé à poindre, et le ciel ressemblait à une énorme bille de verre bleue sur laquelle les étoiles formaient comme des gouttes de condensation... [Lire la suite]
Posté par Jean Auel à 13:31 - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 août 2012

Avenir

- L'avenir, c'est ce qu'on ne connait pas,ce en quoi on refuse trop facilement de croire. Page 242 du roman " Mangez moi" d'Agnès Desarthe
Posté par toumoi à 17:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]