le-defi

Bibliothèque and co, à la barre Enriqueta!

Racontez une histoire en prose (de préférence) qui commence par : "j'ai trouvé dans ma bibliothèque" ou qui finisse par "je ne suis pas bibliothécaire" (ou les deux)

J'ai trouvé dans ma bibliothèque : Le petit homme (1). Il affirme : « Tu peux faire confiance à la vie Thuan, elle t'apportera toujours exactement ce qu'il y a de mieux pour toi, même si ce n'est pas conforme à tes souhaits les plus chers. Le meilleur t'attend toujours au coin de la rue, sache le voir et l'apprécier, c'est une qualité précieuse. " Je l'ai cru.

Joueuse, j'ai choisi un autre livre, au hasard, les yeux fermés et le cœur qui s'emballait avec impatience de savoir sur lequel j'allais tomber. Ce fut La voie de l'amoureux (2) et là page 88 je suis restée un moment à lire et relire cette phrase comme pour m'en souvenir  : « Revisitez un chemin parcouru est la seule manière de se rendre compte des inaccomplis de son propre parcours. » .

Et tout au fond de moi restaient imprégnés ces mots dévorés dans Mangez-moi (3) : « Ce qui avait été pouvait revenir, ce qui avait existé ne cesserait jamais. »

Alors je me suis promenée Dans les forêts de Sibérie (4) « Et si la liberté consistait à posséder le temps?Et si le bonheur revenait à disposer de solitude, d’espace et de silence ? toutes choses dont manqueront les générations futures?Tant qu’il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu. »

Et c'est à ce moment là que j'ai découvert Une autre idée du bonheur (5). J'étais tout à fait d'accord avec cette phrase « J'ai accepté la vie pour ce qu'elle m'offrait au lieu de la détester pour ce qu'elle n'avait pas voulu me donner. ». Promis, j'allais arrêter de me lamenter sur mes manques.

Je me posais toujours des questions quand j'ai rencontré Le plieur de chaussettes (6) et puis j'ai compris qu'on était tous un peu pareil : "-Quand bien même, ce ne serait pas grave de t'être trompé. On se construit par ses échecs. La véritable question c'est de savoir qui aime ce que tu fais et qui tu aimerais découvrir en retour. Parce que d'une manière ou d'une autre, chacun trimbale sa chaussette..."

Avec Les gens heureux lisent et boivent du café (7) tout s'est éclairé « Il faut d'abord que je me reconstruise, que je sois forte, que j'aille bien, que je n'aie plus besoin d'aide. Après ça, seulement, je pourrai encore aimer. » 

Une jolie couverture de livre japonisante m'attira alors. Son titre  Et il me parla de cerisiers, de poussières et d'une montagne. (8) est aussi long que le roman est court (trop à mon goût). Je me souviens toujours de cette phrase qui fit alors tilt en moi : «  J'ai vécu si longtemps à coté de moi même, sans doute parce que j'avais peur de ce que j'allais découvrir, avant de me rencontrer moi même et d'aimer ce que j'étais devenu. »

Aleph (9) me confia :

« Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort. Le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. »

Je me suis plongée dans Le bonheur coté pile (10) et mes yeux se sont posés sur  :

« je repensai à ses paroles et me fis la promesse d'essayer de profiter de l'instant présent afin de le capturer dans ma tête et mon cœur. »

 

Toutes ces citations s'installèrent dans ma tête petit à petit avec d'autres au fur et à mesure de mes lectures et chaque fois j'eus la certitude qu'elles m'étaient essentielles et me serviraient à un moment donné proche ou lointain. Certaines même arrivaient ou arriveraient juste quand il le fallait comme pour me guider dans ma vie.

Les citations ont été recopiées au fil de mes lectures dans :

(1)Le petit homme de Pierre Vabre

(2)La voie de l'amoureux d'Arouna Lipschitz

(3)Mangez moi d'Agnès Desarthe

(4)Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson

(5)Une autre idée du Bonheur de Marc Levy

(6)Le plieur de chaussettes d'Erwan Gabory

(7)Les gens heureux lisent et boivent du café d'Agnès Martin-Lugand

(8)Et il me parla de cerisiers, de poussières et d'une montagne d'Antoine Paje

(9)Aleph de Paulo Coelho

(10)Le bonheur coté pile de Seré Prince Halverson

008