Pour ce nouveau défi numéro 149  des Croqueurs de Mots,  Lilousoleil nous propose de  concocter un texte de notre choix avec les mots suivants :

1. un nom d’oiseau : mésange
2. un nom de président de la Vème république : Pompidou
3. une position du kama-sutra : Andromaque au galop, la pieuvre
4. une injure : salaud
5. le nom latin d’une plante : Aloysia triphylla, citriodora
6. l’intitulé en italien d’une recette de pâtes : pâtes à la carbonara
7. un Etat parmi les cinquante que comptent les Etats-Unis : Louisiane
8. un titre de roman d’Agatha Christie : l’homme au complet marron
9. un instrument de musique : trompette
10.  prénoms démodés : Eulalie et Clitandre

* * * * * * * *


Un reportage sur ces femmes qui écrivent à des prisonniers lui mit la puce à l'oreille.

Pourquoi pas moi ? pensa-t-elle. Je suis un peu comme eux, cloîtrée entre 4 murs. Clouée sur mon lit sans pouvoir bouger pour un temps indéfini, j'en suis arrivée à envier la mésange qui virevolte sur le rebord de ma fenêtre.

Alors, au fil des jours, cette idée devint une obsession.

Elle pesa le pour et le contre et le pour l'emporta haut la main. Elle se choisit Louisiane comme pseudo sur le site.

Dès son inscription ,elle reçu une réponse intitulée Premier mail et dans celui ci elle put lire : Ceci est le premier mail que je vous écris.

Elle trouva ça étrange et ne répondit pas. Cela ne l’empêcha pas de recevoir un jour plus tard un mail intitulé deuxième mail. Elle s'attendait à lire : Ceci est le deuxième mail que je vous écris mais non ! Son correspondant lui écrivait qu'il adorait manger des pâtes à la carbonara en écoutant un cd de trompette. Super ! se dit-elle en voilà de l'originalité mais dans  le troisième mail  avec évidemment, pour entête troisième mail, la question : Veux tu faire Andromaque au galop, la pieuvre avec moi ? la découragea. Elle n'avait que faire d'un salaud qui passait aussi rapidement du vous au tu.

Elle reçut alors un courriel d'un autre incarcéré qui voulait qu'elle l'appelle L'homme au complet marron .

Ca parait assez loufoque mais ça doit être de l'humour. Pensa-t-elle.

Et de fil en aiguille , de mail en mail , elle le trouva chaque jour plus passionnant. Il avait la faculté de s'évader de son univers carcéral par l'imagination. Ensemble ils essayèrent la télépathie mais elle n'était pas aussi douée que lui. Les mois passèrent. Petit à petit l'amour s'installa entre eux .

A force de chercher sur le net, elle lut qu'un certain professeur Pompidou qui travaillait sur l'Aloysia triphylla citriodora avait réussi à extraire un principe actif qui avait le pouvoir, de vous téléporter instantanément pour 2 heures dans un endroit voulu. C'était exactement ce qu'il lui fallait.

Elle commanda un bon stock de ces gélules miraculeuses et cela marcha si bien que 9 mois plus tard elle mit au monde Eulalie et Clitandre. Elle n'osa pas donner de gélules à ses jumeaux alors ils ne rencontrèrent leur père que 21 ans plus tard à sa sortie de prison.

Enfin libre, ne sachant que faire, l'ex prisonnier voua un culte à l'Aloysia triphylla citriodora qu'il planta partout et boutura encore et encore. Ne sachant qu'en faire, il la vendit sous forme de tisanes.

Mais comme il en avait beaucoup trop, il devint l'unique fournisseur d'Aloysia triphylla citriodora pour les gélules de téléportation et aussi l'associé de Pompidou. Ensemble, ils découvrirent bien d'autres vertues insoupçonnées mais encore secrètes  à cette plante pourtant si commune. Pensez y quand vous buvez  une tasse de verveine citronnée et surtout n'en abusez pas. On ne sait jamais ce qui pourrait vous arriver !