Quand les mots sont sortis comment les rattraper sitôt ouvert la cage ils se pressent au dehors chutent comme des corps tombant le long d'une façade prennent de la vitesse et à la fin s'écrasent. Parfois avant de toucher le sol le vent les soulève les porte vient les pousser sous l'aile Alors les mots s'en vont au gré des courants d'air ils s'élèvent s'éloignent on ne les entend plus ou bien ils restent là perchés sur le bord de l'oreille hirondelles posées sur le rebord d'un toit. Il y a un silence encombrant. Page 97

 

Page 167 : On devrait toujours adopter le nom de ses symptômes syndromes affections craquelures du vernis On devrait les apprivoiser compagnons familiers leur donner un visage se les approprier s'en faire des alliés Ne pas nier la différence à quoi bon les damiers ne seront jamais identiques aux rayures On devrait en faire notre signature notre originalité.