04 mars 2013

La liste de mes envies pour le défi n°97

Voici ma particpation au défi des Croqueurs de mots proposé par  Francine et intitulé La liste de mes envies   Je n'avais plus de remords D'avoir signé mon sort Lassée même de l'espérance L'âme triste en errance Après un an de galère Mes désirs s'évaporèrent Dans le ciel si haut Que je le pris comme un cadeau Sans tomber en pâmoison Je me fis une raison Je poursuivrai ma petite vie Au bagne toutes mes envies   Seulement vivre sans envies Comme ça sans préavis C'est mourir à petit feu Et me sentir... [Lire la suite]
Posté par toumoi à 08:13 - Commentaires [3] - Permalien [#]

04 février 2013

Tempête sous un crâne (défi n°95)

Non pas lui ! Il a encore voulu se faire une piste noire. Nina avait gardé mon numéro de portable, heureusement. Et ses enfants. Je me suis trompé de rame merde alors... nos vacances au Pays Basque quels fous rires. Mon frère. Pourquoi toi ? Zut, elle m'a écrasé le pied avec sa poussette, quelle conne, mais quelle conne ! Mais merde. J'aurai dû refuser ce dossier et partir avec eux à la neige. Téléphoner à Georges. J'ai froid. Qu'est-ce que je vais dire aux filles ? j'aurai dû prendre mon imper. Je dois y aller. Faut que j'm'y colle.... [Lire la suite]
Posté par mouette1779 à 17:21 - Commentaires [11] - Permalien [#]
04 février 2013

la fête au vent (défi n°95)

Voici ma première participation au défi des croqueurs de mots n°95 sur le thème du vent proposé par Lenaïg   J'ouvris ma fenêtre. La nuit était si profonde que je ne vis rien d'autre que la lumière blafarde du lampadaire de l'autre coté de la rue. En fermant mes volets je dus lutter contre le vent qui eut le culot de s'engouffrer chez moi sans me demander l'autorisation d'entrer. Son frôlement se fit entendre puis plus rien . Je compris plus tard qu'il avait choisi de se délester sur mon lit de toutes les pensées qu'il... [Lire la suite]
Posté par toumoi à 12:59 - Commentaires [19] - Permalien [#]
28 janvier 2013

Sur une plage de sable rose 6 et fin

« Oh ! désolé. En parlant de sœur... c'est ma sœur aussi qui m'a offert ce séjour pour fêter mon anniversaire ici. On devait se retrouver là mais comme votre amie, elle non plus n'a pas pu venir. Un sale accident de voiture ... Et je vais pouvoir lui dire merci ….sans son idée, à cette heure-ci, je serai sûrement mort. Je travaille enfin travaillais dans la première tour qui s'est effondrée... » « C'est simplement beau ce qu'elle a fait pour vous. Certains êtres nous aiment tellement qu'ils nous sauvent la... [Lire la suite]
Posté par toumoi à 12:46 - Commentaires [3] - Permalien [#]
27 janvier 2013

Sur une plage de sable rose 5

« J'ai déjà vu ce pendentif quelque part » se dit-il au même instant « Mais où ? Bon sang ! Impossible de me souvenir » « Vous venez souvent ici ? » « C'est la première fois  . Et vous ? » « Tout pareil » Comme pour ne vexer ni l'un ni l'autre, le chien trouva sa place entre les deux. Ils marchèrent ainsi tous les trois le long de la mer. « C'est étrange mais il me semble que je connais déjà cet homme » pensa t-elle. En effet, elle ne ressentait... [Lire la suite]
Posté par toumoi à 20:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
25 janvier 2013

Sur une plage de sable rose 4

Elle ferma les yeux et une minute plus tard, elle sentit à nouveau le museau de l'animal sur sa main. Il s'assit devant elle et lui donna une patte qu'elle prit en lui disant bonjour. L'homme se plia en deux en arrivant juste après. Il était essoufflé mais son air désagréable de la veille avait miraculeusement disparu. Dés qu'il eut repris sa respiration (normale), son visage s'embellit d'un regard malicieux et il lui demanda :   « Vous attirez toujours les chiens comme ça ? Ou c'est juste avec le... [Lire la suite]
Posté par toumoi à 08:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 janvier 2013

Sur une plage de sable rose 3

Sur le chemin du retour, elle pensa à sa vie, à son amie qui vivait des moments si difficiles, au monde qui ne tournait plus rond, aux horreurs des attentats. Des pensées noires se succédèrent dans sa tête. Elle se répéta qu'elle n'était rien et que ça lui me faisait un mal de chien. Elle n'en pouvait plus et était à bout. Elle n'attendait pourtant pas grand chose de ce type, mais juste un petit merci lancé du bout de ses lèvres, un sourire même furtif, aurait suffit à le rendre peut être pas amical mais sympathique. Elle prit mal... [Lire la suite]
Posté par toumoi à 13:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 janvier 2013

Sur une plage de sable rose 2

Puis, elle comprit en voyant l'homme, au bout de la plage, faire de grands gestes, que c'était le propriétaire du chien qu'elle avait aperçu au loin. « T'es superbe le chien , je te garderai bien mais tu n'es pas à moi. Vas vite retrouver ton maître. Allez file. Tu vas te faire gronder.» Rien à faire. Le bon gros toutou la regardait toujours, semblant comprendre ses paroles mais ne bougeant pas .L'homme paraissait ancré dans le sable. Ça lui semblait totalement aberrant qu'il ne vienne pas rechercher son animal.... [Lire la suite]
Posté par toumoi à 17:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 janvier 2013

Sur une plage de sable rose 1

Comme la veille, à la même heure, le regard posé sur le sable rose, en quête de minuscules coquillages irisés, avec en bruit de fond le mouvement régulier des vagues turquoises, Raphaëlle se dit qu'elle avait bien fait de venir ici. Elle savoura la douce caresse du vent chaud sur sa peau et se sentit envahir par un bonheur infini. Elle n'avait pas pris de congé depuis six mois et il était bien temps qu'elle change de paysage. La routine lui était devenue insupportable. Elle allait bientôt craquer. D'habitude quand elle était comme... [Lire la suite]
Posté par toumoi à 12:44 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
19 décembre 2012

Météo

La maison était calme hier soir. Le seul son régulier que l’on entendait était les bruits du temps à l’extérieur, quand celui-ci se manifestait : le vent qui balayait de son pelage rêche les murs du bâtiment, puis les volets qui pouvaient claquer sous l’effet du souffle ; la pluie qui courait pieds nus sur le toit, dessinait de longs rais lisses sur les vitres avant de disparaître en rires enfantins et éphémères dans les réservoirs, à l’extrémité des caniveaux espiègles. Puis un vent de secteur nord-ouest souffla dans la... [Lire la suite]
Posté par Jean Auel à 17:32 - Commentaires [7] - Permalien [#]