25 janvier 2013

Sur une plage de sable rose 4

Elle ferma les yeux et une minute plus tard, elle sentit à nouveau le museau de l'animal sur sa main. Il s'assit devant elle et lui donna une patte qu'elle prit en lui disant bonjour. L'homme se plia en deux en arrivant juste après. Il était essoufflé mais son air désagréable de la veille avait miraculeusement disparu. Dés qu'il eut repris sa respiration (normale), son visage s'embellit d'un regard malicieux et il lui demanda :   « Vous attirez toujours les chiens comme ça ? Ou c'est juste avec le... [Lire la suite]
Posté par toumoi à 08:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 janvier 2013

Sur une plage de sable rose 3

Sur le chemin du retour, elle pensa à sa vie, à son amie qui vivait des moments si difficiles, au monde qui ne tournait plus rond, aux horreurs des attentats. Des pensées noires se succédèrent dans sa tête. Elle se répéta qu'elle n'était rien et que ça lui me faisait un mal de chien. Elle n'en pouvait plus et était à bout. Elle n'attendait pourtant pas grand chose de ce type, mais juste un petit merci lancé du bout de ses lèvres, un sourire même furtif, aurait suffit à le rendre peut être pas amical mais sympathique. Elle prit mal... [Lire la suite]
Posté par toumoi à 13:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 janvier 2013

Sur une plage de sable rose 2

Puis, elle comprit en voyant l'homme, au bout de la plage, faire de grands gestes, que c'était le propriétaire du chien qu'elle avait aperçu au loin. « T'es superbe le chien , je te garderai bien mais tu n'es pas à moi. Vas vite retrouver ton maître. Allez file. Tu vas te faire gronder.» Rien à faire. Le bon gros toutou la regardait toujours, semblant comprendre ses paroles mais ne bougeant pas .L'homme paraissait ancré dans le sable. Ça lui semblait totalement aberrant qu'il ne vienne pas rechercher son animal.... [Lire la suite]
Posté par toumoi à 17:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 janvier 2013

Sur une plage de sable rose 1

Comme la veille, à la même heure, le regard posé sur le sable rose, en quête de minuscules coquillages irisés, avec en bruit de fond le mouvement régulier des vagues turquoises, Raphaëlle se dit qu'elle avait bien fait de venir ici. Elle savoura la douce caresse du vent chaud sur sa peau et se sentit envahir par un bonheur infini. Elle n'avait pas pris de congé depuis six mois et il était bien temps qu'elle change de paysage. La routine lui était devenue insupportable. Elle allait bientôt craquer. D'habitude quand elle était comme... [Lire la suite]
Posté par toumoi à 12:44 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
19 décembre 2012

Météo

La maison était calme hier soir. Le seul son régulier que l’on entendait était les bruits du temps à l’extérieur, quand celui-ci se manifestait : le vent qui balayait de son pelage rêche les murs du bâtiment, puis les volets qui pouvaient claquer sous l’effet du souffle ; la pluie qui courait pieds nus sur le toit, dessinait de longs rais lisses sur les vitres avant de disparaître en rires enfantins et éphémères dans les réservoirs, à l’extrémité des caniveaux espiègles. Puis un vent de secteur nord-ouest souffla dans la... [Lire la suite]
Posté par Jean Auel à 17:32 - Commentaires [7] - Permalien [#]
14 décembre 2012

Le mec de la file d'à côté

Coincée pour cause de travaux sur l'autoroute ma petite voiture prise en sandwich entre un poids lourd Espagnol et un autre venant de je ne sais pas où, frise le malaise. A sa droite, une énorme mercedes sombre rutile comme un sapin de Noël avec des arabesques rouges tatouées sur sa carrosserie, ses enjoliveurs sûrement dernier cri et son volant recouvert d'une épaisse fourrure jaune fluo. J'imagine bien délicatement posé à l'arrière et bien en vu un rouleau de papier toilettes emballé dans un ouvrage crocheté avec amour. Je n'ai rien... [Lire la suite]
Posté par toumoi à 15:36 - Commentaires [3] - Permalien [#]

14 novembre 2012

Offrez-vous de la joie ! (petit exercice pour soi)

La joie résulte d'un choix. Les Tibétains disent même qu'elle est le sol lumineux sur lequel s'établit toute vie humaine. Alors pourquoi ne pas mettre volontairement le cap dessus ? Nous pouvons choisir nos états intérieurs. C'est même là le sens profond d'une démarche qui mène à la maîtrise ou à la sagesse. Le sage ne prétend pas contrôler ce qui se passe autour de lui, il décide d'agir sur ce qui se passe en lui. Cette décision est accessible à tous. Comme le peintre choisit les couleurs, nous pouvons réussir à choisir les teintes... [Lire la suite]
Posté par mouette1779 à 16:48 - Commentaires [6] - Permalien [#]
07 novembre 2012

Un rêve,

Une affiche était fixée au mur. C’était un agrandissement maintenu par des punaises. Sur un fond de pleine lune démesurée et surexposée, un groupe de jeunes sont assis atour d’un feu de camp rouge orangé, quelque part où les soirées étaient claires et chaudes, car le  ciel au-dessus de leurs têtes était bleu pâle, et ils portaient de légères et amples chemises blanches et des robes démodées, la plupart avaient les cheveux longs, l’un d’entre eux avait une guitare. C’était un rêve. C’était un rêve que quelques jeunes avaient fait... [Lire la suite]
Posté par Jean Auel à 11:41 - Commentaires [3] - Permalien [#]
07 novembre 2012

PARFUMS de Philippe CLAUDEL -

      Philippe CLAUDEL est né en 1962 en Lorraine. Il est Membre de l'Académie Goncourt. Il est romancier, mais aussi cinéaste et dramaturge. Il a publié "Les Ames grises", "La petite fille de monsieur Linh", "Le rapport Brodeck", romans qui ont connu un succès grand public. Son dernier roman, "Parfums" a été publié chez Stock (mai 2012) et la couverture est un tableau de Gustave Klimt (les trois âges de la femme). Résumé du livre : A travers les parfums de son enfance, de sa jeunesse, l'auteur nous raconte ses... [Lire la suite]
Posté par mouette1779 à 11:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
16 octobre 2012

Réveil rieur

J'ai rêvé l'autre nuit D'un homme ressemblant à lui Il me faisait rire dans ce songe Véritable histoire à rallonges Je riais tellement fort Qu'il m’entraîna de mon rêve en dehors Mon fou-rire dans ma chambre résonna C'est sans doute ce qui me réveilla Je me sentis alors radieuse Certaine d'une journée joyeuse Désirant demain me réveiller ainsi Et le flot des jours suivants aussi.
Posté par toumoi à 13:56 - - Commentaires [3] - Permalien [#]