31 août 2012

Aurélie 4,

Ce qui avait tout d’abord été un contact familier prudent, avait évolué en une amitié proche, pour finalement se changer en quelque chose d’autre, de spécial, qu’elle n’était pas en mesure de nommer avec précision. « Ce doit être le grand amour » disait une chanson populaire – mais le grand amour, qu’est-ce que ça pouvait bien être, sinon un château en Espagne, une illusion pour rêveurs et romantiques. C’était aussi convaincant que de croire à un Dieu qui aimait le monde au point de donner son fils pour lui, et de l’y... [Lire la suite]
Posté par Jean Auel à 16:17 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

29 août 2012

Aurélie 3,

Mais ce ne fut pas le cas. A peine six mois plus tard, elle s’était laissé transporter par un médecin qui, bien que marié, lui avait apporté l’expérience dont elle avait besoin, aussi bien pour garder un secret que concernant les façons d’éviter de tomber enceinte. Elle avait alors considéré l’ensemble avec un certain détachement, un peu comme si elle avait retiré ses lunettes et ne voyait par conséquent pas distinctement ce qui se passait. Aux alentours de Noël, quand elle avait remis ses lunettes, elle avait retrouvé une vision... [Lire la suite]
Posté par Jean Auel à 16:47 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
29 août 2012

Un jour d'été...

A l'ombre du plus vieil arbre de la ville Je me sentie immensément fragile Puis cheminant dans les rues Je perdis mes peurs de vue Dans les majestueuses impasses Je sus à l'avenir faire face Sous la chaleur du soleil Je colorai mon présent de vermeils Je respirai mon bonheur d'être ici Je savourai tout sans soucis Ce n'était nullement un hasard Je dégustai l'instant comme un nectar Je m'imprégnai de merveilles Créant des souvenirs sans pareils Mais le temps précieux s'enfuit Et vite l'heure de partir me nuit.
Posté par toumoi à 14:34 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
29 août 2012

Fin juillet

Après 5 ans enfin Mettre une voix sur un visage Et un visage sur un pseudo Echanger autrement Passer du temps ensemble Matérialiser le lien Constater qu'on s'entend bien Impression de s'être toujours connu Se sentir si familiers Les anges ne passèrent pas Le silence gênant ne fut pas pour nous C'était trop court c'est sur Alors j'attends de vous revoir Jean et Mouette.  
Posté par toumoi à 13:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
27 août 2012

Aurélie 1 & 2,

On était en pleine nuit, en cette fin du mois de mai. Elle était debout sous un vasistas et regardait les étoiles au-dessus d’elle. Elle avait un manteau sur les épaules, comme si elle était sur le départ, mais sous son manteau, elle était nue. Par la fenêtre entrebâillée, elle apercevait vaguement le parfum de l’été, des hibiscus et des roses des jardins les plus proches. Le jour avait commencé à poindre, et le ciel ressemblait à une énorme bille de verre bleue sur laquelle les étoiles formaient comme des gouttes de condensation... [Lire la suite]
Posté par Jean Auel à 13:31 - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 août 2012

Avenir

- L'avenir, c'est ce qu'on ne connait pas,ce en quoi on refuse trop facilement de croire. Page 242 du roman " Mangez moi" d'Agnès Desarthe
Posté par toumoi à 17:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

25 juillet 2012

Passage du virtuel au réel

Il arrive un moment où passer du virtuel au réel devient une évidente nécessité. Et cet instant est arrivé avec la rencontre de deux amis presque en même temps puisque à un jour d'intervalle  sûrement pour leur montrer qu'ils sont tous les deux à mes yeux importants de la même manière et puisque je les ai connus dans le même espace virtuel je referme la boucle en passant au réel en même temps. Avec l'un, notre passé se recoupe et se ressemble tellement que j'ai l'impression qu'il est mon double.Et l'autre est aussi mon double... [Lire la suite]
Posté par toumoi à 11:05 - Commentaires [5] - Permalien [#]
24 juillet 2012

De com en com puis de mails en mails

Je m'évaporais sur ma route Au moindre petit doute Je rampais en arrière Me cacher dans des ornières Je me levais il le fallait Je m'activais je le devais Un simple lien me soutenait Et un petit rien me déstabilisait On me croyait heureuse ainsi Or moi je me sentais finie Je m'engluais dans mon néant 3 fois rien m'étaient gênants Et puis vos mots m'ont réveillée Moi qui me pensais cisaillée J'ai compris ma vie autrement Pour reprendre mon élan.
Posté par toumoi à 19:53 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
24 juillet 2012

Par la méditation, j’ai réussi à me reconnecter à une de mes vies antérieures. Je m’appelai Ingrid 13 ans,

Je m’appelai Ingrid 13 ans, nous étions une nuit en septembre 1821 quelque part en Allemagne. Je me sentais bizarre, comme gonflée, comme si j’avais de l’eau dans mon corps, et je ressentais une très légère douleur latente au niveau du diaphragme, sans cause apparente, avant de me réveiller. J’avais par ailleurs la sensation humide et piquante d’avoir une substance désagréable et visqueuse entre les cuisses. En soulevant l’édredon, j’ai constaté que ma chemise de nuit était trempée de sang. Pendant quelques secondes, un vent de... [Lire la suite]
Posté par Jean Auel à 16:07 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
24 juillet 2012

La rencontre

C'était une personne que j'avais rencontrée sur un blog, nous avions des goûts communs pour l'art en général, pour les travaux manuels... Nous avions donc échangé des mails pour faire plus ample connaissance. Même évidence, nous aimions les mêmes livres, les mêmes auteurs. C'était amusant ! Pendant deux ou trois ans, nous nous sommes écrit, raconté un peu nos vies, nos petits soucis... En fait nous n'habitions qu'à environ 300 km l'une de l'autre, et Anne venait en vacances dans ma région. Alors, il fallait que l'on se rencontre... [Lire la suite]
Posté par mouette1779 à 11:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]