26 août 2015

Haïkus - photos de chats -

Visiteur du soir Se laisse enfin toucher Chat-blanc surnommé. Dès potron-minet Squatteur de chaise longue Le chat gris souris Oh mon Tarzinou Ton beau sourire tu sais Câline mon cœur .
Posté par toumoi à 09:21 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

10 juillet 2014

Jeudi en poésie

Dans ton monde... Parfois Des doigts te torturent Des pliures te défigurent Ta peau tatouée de ratures Craque aux jointures Souvent Délaissé des années Tu te morfonds boudiné Entre deux abandonnés Sans raison condamnés Bien sûr Dans beaucoup trop de pays Tes idées sont bannies C'est au feu que tu finis Et de tes cendres germe la vie Toujours Je te palpe avec ardeur Je m'enivre de ton odeur Je t'effeuille sans pudeur Et te décrypte avec candeur Alors Je plonge dans ton corps d'ivoire M'abreuve de ton histoire Tu... [Lire la suite]
Posté par toumoi à 09:05 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
16 octobre 2012

Réveil rieur

J'ai rêvé l'autre nuit D'un homme ressemblant à lui Il me faisait rire dans ce songe Véritable histoire à rallonges Je riais tellement fort Qu'il m’entraîna de mon rêve en dehors Mon fou-rire dans ma chambre résonna C'est sans doute ce qui me réveilla Je me sentis alors radieuse Certaine d'une journée joyeuse Désirant demain me réveiller ainsi Et le flot des jours suivants aussi.
Posté par toumoi à 13:56 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
08 octobre 2012

Cafard

Un rien t'a réveillé Je t'espérais à jamais oublié Perdu et anesthésié T'es là pour me foudroyer   Tu m'engloutis dans ton Brouillard Comme perdue dans une aérogare Je rampe dans ton monde blafard Me réfugier dans ton cauchemar   Je fonce dans mes murs Rouvre une à une mes blessures En prends plein la figure Et mon cœur à nouveau se fissure   Les cris de mon désarroi Entendus que par moi Parlent en silence parfois Et m'envahissent de froid   Devant mon écran je m'efforce De les faire sortir de... [Lire la suite]
Posté par toumoi à 15:45 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
29 août 2012

Un jour d'été...

A l'ombre du plus vieil arbre de la ville Je me sentie immensément fragile Puis cheminant dans les rues Je perdis mes peurs de vue Dans les majestueuses impasses Je sus à l'avenir faire face Sous la chaleur du soleil Je colorai mon présent de vermeils Je respirai mon bonheur d'être ici Je savourai tout sans soucis Ce n'était nullement un hasard Je dégustai l'instant comme un nectar Je m'imprégnai de merveilles Créant des souvenirs sans pareils Mais le temps précieux s'enfuit Et vite l'heure de partir me nuit.
Posté par toumoi à 14:34 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
29 août 2012

Fin juillet

Après 5 ans enfin Mettre une voix sur un visage Et un visage sur un pseudo Echanger autrement Passer du temps ensemble Matérialiser le lien Constater qu'on s'entend bien Impression de s'être toujours connu Se sentir si familiers Les anges ne passèrent pas Le silence gênant ne fut pas pour nous C'était trop court c'est sur Alors j'attends de vous revoir Jean et Mouette.  
Posté par toumoi à 13:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
24 juillet 2012

De com en com puis de mails en mails

Je m'évaporais sur ma route Au moindre petit doute Je rampais en arrière Me cacher dans des ornières Je me levais il le fallait Je m'activais je le devais Un simple lien me soutenait Et un petit rien me déstabilisait On me croyait heureuse ainsi Or moi je me sentais finie Je m'engluais dans mon néant 3 fois rien m'étaient gênants Et puis vos mots m'ont réveillée Moi qui me pensais cisaillée J'ai compris ma vie autrement Pour reprendre mon élan.
Posté par toumoi à 19:53 - - Commentaires [5] - Permalien [#]