"Maintenant chaque heure raconte une histoire. Rien ne l'atteindra plus qui ne soit de la douceur. Et si la douleur doit surgir, elle lui interdira de la rompre. Quand on ne la redoute pas, la vie réserve des surprises dont on n'épuise pas la force." page 105 de La vie magicienne d''Isabelle Desesquelles

"-Ecrire, Maxence, c'est réinventer ce qui n'est plus. Ecrire, c'est inventer des possibles. Tenter ce qui jamais ne fut." page 129 de : La vie magicienne d'Isabelle Desesquelles

Et Page 200 de La terre magicienne : "Elle existe, oui, cette espérance plus forte que le malheur. J'espère en être digne. La seule perte c'est l'oubli. Il me semble que la mémoire est un jardin. Qui se cultive et s'irrrigue, jusqu'à donner de nouvelles branches. Et si la terre se fend, c'est sous la poussée des racines. Même une terre brûlée n'empêchera pas la graine de pousser. La noblesse d'un coeur réside dans sa mémoire. Il me sera bon de vieillir ici. Je ne m'imagine plus ailleurs."